Compte-rendu Media 1

Un article de Marche2009.

Jump to: navigation, search

Réunion du jeudi 25 mai 2006, préparation Marche des TORDUES, sur la question des Médias

Que retirons-nous de notre fonctionnement médias de la marche de l’année dernière ? Sur le fond, nous restons globalement d’accord (médias au service du patriarcat, mieux vaut créer nos propres médias que d’avoir une large visibilité tronquée/déformée, pas de porte-paroles, etc.) Sur la forme : notre fonctionnement a souvent été mal ressenti, par manque d’explications et dans la manière de procéder.

Pour cette année, propositions :


Sommaire

Si nous refusons la visibilité offerte par la plupart des médias, on se propose d’aller par contre chercher les médias qui nous paraissent pertinents tant dans le contenu que dans le fonctionnement.

On se propose donc de contacter les médias suivants, avant la marche en ce qui concerne les radios, post-marche en ce qui concerne la presse.

Radio

  • Radio Libertaire (émissions : « les Enfants de Stonewall » tous les jeudis soirs, l’émission des Furieuses Fallopes un mercredi/mois, « Ca rend sourd » le dimanche).
  • Radio Campus
  • Radio Aligre (si le parcours proposé est maintenu, la marche passera pas loin du quartier)
  • Fréquence Paris Plurielles

Presse

  • Troubles
  • Monde Libertaire
  • No Pasaran
  • Mutants at work

Web

  • Indymédia
  • Queeruption

Nous nous proposons de fournir à ces médias s’ils veulent bien relayer l’info, le contenu du tract qui sera rédigé. Si les radios souhaitent une interview : connaître le tract sur le bout des doigts et tenter de répondre avec les éléments même du texte !


Necessité d’expliquer notre démarche vis-à-vis des médias, dans le tract d’appel ! Quels points seront à développer ?


Notre propos n’est pas d’obtenir une visibilité à tous prix, donc refus de la plupart des médias, car nous nous ne voulons pas être dépossédé-e-s de notre discours et de notre démarche pour une visibilité tronquée et déformée. Expliquer que prendre une image, notamment durant la marche elle-même, ne devrait pas être un geste gratuit et banal, de consommateur.

Evoquer le refus des gros plans, des visages-représentants, des porte-paroles : c’est la marche de tou-te-s les tordues. Il ne s’agit pas d’un zoo ! que faire vis-à-vis des passant-e-s qui nous mitrailleront depuis le trottoir ? Propositions de réponses, si possible collectives ! : photographier en retour celles-ceux qui nous photographient, leur opposer un miroir,…

Durant la marche, comment réagir ?


à celles-ceux qui prennent des tofs/filment à l’intérieur de la marche, demander quelles sont leur intentions, expliquer que ce n’est pas un acte gratuit, banal, proposer qu’en échange de la prise de vue les Tordues aient un retour du matériel produit, tofs ou films. Attention à la manière de faire et de dire, prendre le temps d’expliquer, etc. (il semble que c’est pour ça que certain-e-s l’an dernier ont mal vécu ce fonctionnement)

aux médias fouineurs, mass-médias, et autres détritus médiatiques : s’ils veulent prendre tof ou films, les dégager, si possible collectivement. Un journaliste peut facilement battre en retraite, vexé et dépité de s’apercevoir que tout le monde n’a pas envie de passer à la TV.

Aux medias se présentant comme alternatifs, expliquer que nous ne voulons pas de gros plans sur les visages (pas de représentants etc etc…), si interview faire une lecture du tract.

Il serait peut-être utile de mandater des individu-e-s pendant la Marche en tant que « intermédiaires médias ». Il ne s’agit pas de faire peser toute la responsabilité de gérer les questions médiatiques pendant la Marche sur quelqu’un-e-s, mais plutôt que certain-e-s aient un œil plus attentif sur les journalistes et autres photographes en herbe, et établissent éventuellement un premier contact avec eux, afin de pouvoir répondre collectivement plus efficacement si nécessaire.

Un autre réunion médias, pratique celle-là, sera certainement organisée d’ici la marche. On pourra aussi envisager un collage des tracts en A3 sur des points importants de parcours la veille de la marche.